Mes recettes

Viaduc Glen...

Facebook


Home Pour nous les filles

Pour les filles
Pour nous les filles
Écrit par Justajoke   

Si vous êtes un homme, cette rubrique vous est déconseillée....
Il faut savoir garder sa part de mystère!

Je vous propose de vous faire partager mon expérience de savoir concilier "Voyager en moto" et "Rester femme".

 Vous savez bien que notre homme nous aime féminine, mais apprécie aussi notre petit côté  "mec".
Une question me taraude depuis que nous avons décidé de partir un an  sur la route en moto, à l'étranger. Vous voyez surement  de quoi je veux parler....

Comment rester féminine ?

En clair, comment faire pour que la magnifique  créature pimpante , sapée, épilée, peelée, brushée, ne se tranforme pas au fil des kilomètres (42 000 tout de même !! je ne parle pas de la balade à Loches ou en descendant de moto, il suffit de secouer la crinière pour que chaque mèche retrouve sa place..), je disais donc, au fil des kilomètres poussiéreux, battus par les vents, la pluie, la chaleur, comment ne pas ressembler à un troll, fripé, hirsute et velu...

Je prends le pari que mon amoureux voyagera avec son amoureuse. Alea jacta est ! Donc je partagerai ici avec vous les trucs et astuces qui facilitent la vie d'une fille.

* Ma vie à bord

* Mais ou est donc passée la pin up ?

* Pour être raccord dans le décor ! 

 

Ma vie à bord

Vous l’aurez compris, malgré un permis en poche depuis 5 ans et quelques 75000 kilomètres parcourus, à travers l’Europe, je ne serai que passagère pour ce voyage au long cours.
Et comme j'ai réussi à vendre mon 600CBF, j'achèterai une mob pour la traversée des US, entre Seattle et Miami…à suivre.
La mort dans l’âme, je me résous à cette situation pour plusieurs raisons.

1) Techniques tout d’abord, car même si, selon Coluche, la bonne hauteur, « c’est quand les 2 pieds touchent bien par terre », je dois l’avouer, il y a des moments ou chaque centimètre compte !! et avec mes 160cms  il m’en manque environ 10, pour être à l’aise sur tous les terrains.
Hélas je n’ai pas les jambes d’Adriana Karembeu…Snifff. En même temps, 1m26 de hauteur de jambes, sur 1m60 , il ne reste pas beaucoup de place pour un cerveau !
Et puis les constructeurs font des motos de plus en plus hautes. Je n’ai pas pied moi sur une GS, même avec une selle retaillée.

2) Beaucoup de portions de pistes en perspective, trop de risques de chutes et de conséquences sur ma capacité à reprendre la route. (J’ai déjà été victime d’un couteau en plastique qui s'est glissé vicieusement sous mon peton gauche……chute à l’arrêt, pied foulé, rétro et levier d’embrayage cassés.
  
3) Economiques ensuite, 2 motos, c’est 2 X + de frais ! (Ouh la radine !)

4) Médicales enfin, l’état de certains «nonosses» vertèbres, cervicales (Bonjour miss tamalou), En cas de blocage, pas de stress.

Allez fais pas ta râleuse, tu descends les repose-pieds, tu mets ton casque, et tu profites du paysage.

Oui, mais quand même c’est inédit pour moi, je n’ai jamais été passagère pendant plus de 50 kms !!
Pour la première fois je serai « sds »  aaah ben c’est joli ça… «sds», ça veut dire : Sac de Sable. Pas très flatteur. Et puis c’est un truc à se prendre «une pelle» si le maçon qui conduit se prend pour un pilote !!
Donc je me rebaptise «sab» pour souligner la valeur de l’équipage… comme Sabarly ? (c’est mon nom !). Non, non, comme « Sirène à bord ».
Afin d’accepter au mieux mon futur statut, j’ai réfléchis à tout ce qui pourrait être agréable en étant juste posée sur la selle.
Je pourrai, contempler béatement le dos de mon homme, ou bien, y installer un lecteur DVD portable.
Chanter à tue tête seule dans mon casque, puisqu'il ne veut pas d'intercom.
Compter les ours, les crocodiles, les stations services, les lamas, et recommencer…
Dormir, serrée comme un sushi, entre les sacoches, les bibendums, et le dos de mon homme.

En fait, j’en rajoute un peu, je suis sûre que petit à petit je vais m’y faire… Ou pas ?.Complice 

 

 

Mais ou est donc passée la pin-up ?

Plus d'un mois sur la route, premier bilan pour entretenir la pin up... pas terrible terrible!
En fait, le truc qui coince, c'est qu'on reste rarement 2 nuits au même endroit. Quand on est hébergé chez des gens, c'est un peu délicat, et très indélicat de monopoliser la salle de bain pendant 2 h... genre, "Hello, nice to meet you"," how are you ?" Fine and you ?" Bon alors elle est ou la douche? faut que je m'débarrasse du hérisson qui sommeille en moi. C'est limite!
Quant à se faire un masque astrigeant, au prix du concombre, quitte à le couper en rondelles, je préfère le manger!
Au camping, c'est pareil, en général j'ai de la place, sauf qu'il faut partager le lavabo... et des fois, ben c'est juste pas possible. Pourtant il n'y a rien de plus vivifiant pour la peau que de prendre une douche dans un local où il fait 5 ou 6°, ça vous fait les cuisses roses, ça madame!
Bon alors bien sûr, quand on a la chance de tomber sur un "3 étoiles", ben là c'est l'fun!
Salle de bain/ sauna de 15 m

747-dawson

742-dawson

mais il faut lire la notice avant et avoir un peu de temps devant soi

748-dawson

Coiffeuse design, miroir, mon beau miroir, rose, normal on est chez les filles! cloué au mur, dit moi que je ne ressemble plus à un affreux troll!

754-dawson

750-dawson

toilettes construites en bois d'arbres avec toile de maître vissée sur planche aussi, des fois qu'un backpacker mahonnête ait dans l'idée de l'emmener pour décorer chez lui!

023-alaska

Reste l'hôtel. Ok, sauf que, qui dit hôtel, dit Internet et je passe donc ma soirée à recopier mes notes prises pendant que ça roule! Si si , c'est possible. Bon faut pas qu'il pleuve

029-alaska

et finalement le plus dur c'est de relire ce que j'ai écrit sur les routes à gravel. Je disais donc, qu'à l'hôtel, j'ai autre chose à faire. Et puis on n'y va pas souvent, donc la friche s'installe. La guerre du poil tarde à se déclarer ! C'est pas grave, vu que ça caille la nuit, je dors en collant... Non je rigole, it's just a joke!

 

Pour être raccord dans le décor !!

En voyage au long cours, les hôtels se succèdent mais ne se ressemblent pas toujours. La plupart du temps, la tenue la plus appropriée est celle que je porte sur moi !!! Comme on n'y dort qu'une ou 2 nuit, si je veux, je peux me changer 4 ou 5 fois pour faire "genre" j'ai une garde-robe inépuisable ! Bon je ne le fais pas, vu que ce n'est pas toujours évident de faire une lessive; Ca passe pour les 99% des hôtels, hôstals, hospedaje et même campings dans lesquels nous séjournons. 
J'avoue que je voyais arriver le "séjour" à l'hôtel Sofitel Santa Clara de Cartagene, avec une pointe d'angoisse !
"Qu'est ce que je vais me mettre" ???
Je n'ai vraiment rien de chic... c'est un 5 étoiles quand même, je ne peux pas me balader en pantalon Quechua et tee shirt déformé par les dizaines de lavages/ séchages en machines industrielles...
Et puis, je me suis rappelé... les dimanches après midi, passés dans le grenier de notre grand mère avec ma soeur et ma cousine, à se déguiser en princesse, avec quelques morceaux de tissus, et de vieux vêtements. On y croyait tellement, que nous devions vraiment ressembler à des princesses.
J'ai donc appliqué ce principe, j'ai sorti de mon sac étanche tout mon paquetage roulé en boule, et j'ai superposé les couches...un caleçon noir, un tee shirt bleu ciel qui va se marier avec mes tongs, la robe tunique kaki, qui se porte fripée, par dessus, et mon foulard noué sur les hanches...bon d'accord, c'est plus près d'Etam que de Marithé et François Girbaud, mais avec un grand sourire et l'air sûr de soi, ça peut faire illusion...pour un soir.  

110b-cartagena